Je viens de voir sur mon fil Facebook un méchant, méchant, méchant stunt dévoilé ce matin par l'Agence Tuxedo. Le produit, une crème masquante pour tatoo et autres trucs qu'on voudrait cacher.

Leur coup de maître ? Approcher l'homme tatoué montréalais Rick Genest plus connu sous le nom de zombie boy, de surfer sur sa  nouvelle popularité puisque recruté l'an dernier pour défiler sur le podium de Thierry Mugler et pour figurer dans le vidéo de Lady Gaga - et de le convaincre d'agir à titre de porte-parole le temps d'une pub.

Comment redonner au Zombie boy son vrai visage.

Tous les détails et making of ici. Brillant !

mugler zombie boy

lady gaga_rick genest

 

 

ATTENTION. ÊTES-VOUS PRÊTS ?




Rico tatou


Rico maquillé

------------------------------------------------------------------------

24 heures plus tard, ce coup d'éclat fait du bruit bien au-delà du produit, qui est somme toute très accessoire. Là où les gens de chez Tuxedo ont réussi  à mener la discussion c'est sur le fait que Zombie boy est beaucoup plus près de son  Rick Genest que d'un zombie. C'est vrai que l'on préfère son apparence sans artifice, même si pour l'obtenir on a recours à 3 pouces d'artifices à la grandeur de son corps pour remasquer ses tatous. Drôle de paradoxe.

C'est parce qu'il était mystérieux qu'il était populaire. Qui connaissait Rick Genest avant qu'il se couvre d'encre ? Maintenant qu'on a découvert que le Rick Genest est vraiment attrayant sans ses tatous, les gens murmurent qu'il a gâché sa vie... Puisque l'emballage est beau, on s'est mis à imaginer collectivement que Rick Genest, au lieu de gagner sa vie basé sur zombie extérieur pourrait peut-être tenter de le faire avec son zombie intérieur... Mais peut-être que Rick Genest adore son apparence de zombie et souhaite vraiment vivre sa vie ainsi.

Avouons-le, est-ce que le bruit autour de Zombie Boy serait aussi amplifié si, sous ses tatous, on avait découvert un garçon moche ?  La conversation s'est décuplée et remet en lumière la question de départ : À quoi jugez-vous un livre ?
Tout est mis en oeuvre pour qu'on réponde : À son couvert, à sa couverture. Et le contenu dans tout ça ? C'est le bruit ambiant créé autour de cette formidable-mais-fausse mise-à-nu, et non la voix de nos zombies intérieurs.


Photos : deja vu international :: daily mail :: dermablend