J'apprend à l'instant qu'une boutique américaine que je vénère, Anthropologie, emménagera au centre-ville sur la chic rue De Lamontagne. Oui, oui, vous avez bien compris : Anthropologie ouvre une succursale à Montréal, et c'est dans peu de temps, l'ouverture est prévue le 25 novembre. Cri de joie !

Anthropologie-store-in-Rockefeller-CenterJPG


Anthro_portland Oregon

Anthropologie, c'est un magasin où l'on vous raconte des histoires, dans de savantes et très élaborées mises-en-scène tissées par les plus brillants artistes du merchandising. Rien n'est laissé au hasard : les vitrines alléchantes vous interpellent rapidement. Puis dès que vous passez la porte, vous pressentez tout le plaisir que les artisans ont eu en brainstorming, dans l'exécution et la fabrication de tout ces décors enchanteurs. L'expérience y est muséale, et le succès réside dans ce grand art d'agencer objets inusité et hétoroclites glanés à travers le monde, en mélangeant leur rôle et leur genre. Résultat : un émoi nous assaille dès qu'on entre dans cet antre de bon goût. Pas étonnant qu'on s'y déplace pour y trouver de l'inspiration. Chez Anthropologie, ce sont des masters trendsetters.

anthropologie01_o

AnthopologieMDAY212
anthropologie-window_wouldyoulikeacupoftea

Spécialisée dans le concept-store bien avant tout le monde, la famille compte aussi les chaînes Urban Outfitters et de Free people. Pas spécialement ce qu'on appelle des amateurs. Ce que j'aime de la marque, c'est la vision artistique des dirigeants qui donnent plein pouvoir à la création... en live et en virtuel.

Le discours est destinés à une clientèle Boho-chic, qui adhère au plus pur esprit du D.I.Y. Pas étonnant qu'une armée de soldats soit mise à exéxcution pour mener à bien les grandes idées. Ou encore, qu'on engage des artsites multidisciplinaires pour approfondir la créativité, le rendu d'une idée. J'sais pas qui est le boss, mais la vision est claire : ouverture, ambition, détermination, créativité pour tout ce qui beau, et où rien n'est impossible. En voici des exemples
:

1. Nathalie Lété, artiste-peintre, qui décore live la vitrine du magasin sur Fifth avenue
2. Louise Kirky, artiste-peintre qui s'éclate sur une palissade de magasin-en-devenir.
3. Des bouchons de liège en display, 2,5 millions de bouchons de liège pour des vitrines


Vous ne pouvez vous déplacer en boutique aux États-Unis ou en Europe ? Pas problème... Anthropologie vous raconte une nouvelle histoire web à chaque mois si vous les désirez. Un nouveau catalogue est disponible en-ligne mensuellement : shooting, location, vêtements, art de vivre. Une nouvelle histoire à chaque mois, vraiment populaire, car chaque catalogue est léché. Il y a même le site d'une groopie Behind the dressing room doors qui a relevé le pari d'archiver les catalagues depuis 2004 ! Et vous remarquerez que plus on avance dans le temps, plus les éditions comportent encore plus détails, sont plus élaborés et raffinés. Du bonbon !


Image 31 Image 23

Image 20 Image 26

Image 25


Y'a aussi le volet des chaussures. Avouez qu'il est difficile de leur résiter, toutes plus originales, féminines et ravissantes les unes que le autres. Le plus souvent hors de prix, elles me font néanmoins toutes envie !

Image 7 Image 27Image 9 Image 8

Comme si vous n'étiez pas assez convaincues et que cette marque n'était pas assez louangeable, la portion décoration et art de vivre, est de loin celle qui me ravit le plus. 

Image 6 anthro - divan rose

Image 14 Image 19
Image 32 Image 34
Image 28 Image 30



Vous comprenez l'excitation ? Alors dites, êtes-vous prêtes à vous faire raconter des histoires d'Anthropologie à Montréal? 
Gageons aussi que quelques-uns de nos artistes locaux seront mis à contribution. Je vous le demande : comment être contre la vertu ?


Image 33 Anthro jupe crochetée en flocons

Images via : my favorite things :: elena 777 :: future girl :: mday212 :: swirl marketing :: charleston girl :: miss LA